Un Algérien raconte sa vie…

Ce récit sincère et plein de réalisme de la vie truculente d’un ouvrier algérien en prise avec l’Histoire et avec le patronat colonial et français quelques temps avant l’indépendance de son pays, a été publié à l’origine dans la revue « Socialisme ou barbarie ».

Cet organe d’expression communiste antistalinien, créée à l’origine par Castoriadis, Lefort et d’autres conseillistes fit référence dans le mouvement révolutionnaire jusqu’à sa dissolution en 1967.

Ahmed est un prolo comme il n’en existe plus de nos jours. Conscient de la valeur de son travail, il sait se défendre face à des collègues méprisants et souvent jaloux de son savoir professionnel autant que d’un patron toujours prêt à profiter de lui, sans tomber dans les pièges tendus par un quelconque délégué syndical et néanmoins carriériste.

J’ai eu la chance d’avoir un père ouvrier de la trempe d’Ahmed qui bien que lui aussi compagnon de route du P.C. (un certain temps tout au moins), ne s’était jamais abandonné aux sirènes des promesses politiques. Il avait une conscience nette d’appartenir à « la classe ouvrière » et à ses valeurs de fierté du bien-faire, de la solidarité et de la lutte.

La lecture de ce recueil de confidences m’a fait du bien. Je pense qu’il mérite d’être diffusé massivement et ainsi pourrait-il véhiculer l’antidote à la résignation ambiante et offrir, soyons fous, quelques perspectives dans ce futur un peu trop sans avenir…

Henri Cazalès / Radio-Asso.

« Un Algérien raconte sa vie. Tribulation d’un prolétaire à la veille de l’indépendance » ouvrage collectif publié par Niet Editions.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s