Le putsch d’Alger…

Il y a eu 60 ans le mois dernier, la France était réveillée de bon matin par une information des plus inquiétantes : quatre généraux et une bonne partie de l’armée, essentiellement les régiments les plus prestigieux, se sont lancés dans l’aventure périlleuse d’un « pronunciamiento ». Quatre jours et cinq nuits plus tard, le fiasco était total, mais ces événements ont généré des conséquences telles qu’aujourd’hui encore nous les subissons. L’historien Maurice Vaïsse vient de publier aux éditions Odile Jacob un ouvrage rigoureux et documenté sur cette époque mouvementée de la fin de la guerre d’Algérie. Il revient aussi sur le traumatisme que cette période a produit sur les populations en Algérie mais aussi en métropole. Le putsch raté a certainement avancé la fin du conflit, mais il a aussi exacerbé les rancœurs entre les communautés et une transition étirée sur le temps aurait peut-être permis aux européens à ne pas avoir à choisir aussi vite l’exil et aux algériens de construire un pays vraiment libre et fraternel. Cela n’est jamais bénéfique pour les peuples quand les militaires se mêlent de politique.

Du coup d’état franquiste à la Birmanie d’aujourd’hui, les espoirs légitimes ont souvent été anéantis à coup de sabre. Ces derniers jours, « un quarteron de généraux en retraite » a eu la prétention de nous donner des leçons de démocratie… Soyons vigilants !

Henri Cazales / Radio-Asso

« Le putsch d’Alger » de Maurice Vaïsse aux éditions Odile Jacob.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s