Une mémoire algérienne…

Les éditions Robert-Laffont ont réédité au printemps dernier sous ce titre divers ouvrages de Benjamin Stora historien spécialiste de l’Algérie contemporaine et lui-même issu de la communauté européenne de Constantine. Cet impressionnant ouvrage de plus de mille pages narre la jeunesse de l’auteur mais aussi son engagement dans le courant lambertiste de l’extrême gauche des années post soixante-huit. Il fait aussi une large part à l’analyse politique de l’époque de la guerre d’Algérie, des contorsions gaullistes aux ambiguïtés mittérandiennes.

Alors qu’après trois affrontements terribles et des milliers de morts, la réconciliation avec l’Allemagne a pu se réaliser en un temps record, les plaies conséquentes au conflit avec l’Algérie peinent à se cicatriser. Les acteurs directs de ce drame disparaissent,  emportant trop souvent leurs souffrances et des témoignages qui pourraient aider au croisement des mémoires et à l’établissement d’une vérité indispensable à la construction d’un avenir apaisé entre les deux rives de la Méditerranée. Souhait-on que l’ouverture des archives concernant cette époque et le travail récent de Benjamin Stora soient bénéfiques et conduisent à tourner définitivement  cette page du livre de nos malheurs communs…

Henri Cazales / Radio-Asso.

« Une mémoire algérienne » de Benjamin Stora aux éditions Robert-Laffont Collection : Bouquins.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s